Les Mythes

Mythe : La viande crue rend les chiens agressifs

Plantons le décor avant tout : votre chien vient d’abandonner les croquettes au profit d’une alimentation crue et il dévore un os magnifique. Quand on l’approche pendant cet intéressant repas il se met à grogner – voire fait mine de pincer la personne qui s’approche de lui. Parallèlement, on constate l’apparition de bagarres au moment des repas entre différents chiens de la maison.

Dans ces deux situations, on s’étonne – car le ou les chiens ne se comportaient pas ainsi avec leurs croquettes et, là, les propriétaires remettent en question leur décision de nourrir en viande et os crus. Il se peut qu’ils en parlent à un « professionnel » qui va identifier la viande crue et les os comme « la » source du problème : il suffira de ne plus en donner pour éliminer le problème lui-même sans devoir se préoccuper plus loin de la nature de la relation ou du comportement.

chiens16

Essayez toutefois de considérer la chose ainsi: imaginez un enfant à qui on donnerait un plat de légumes à l’eau ou un délicieux dessert… sa réaction, si on devait l’en priver avant qu’il n’ait fini et sans explication aucune, ne serait sûrement pas la même !

Un bon morceau de viande est une possession infiniment plus précieuse pour le chien qu’une gamelle de croquettes sèches… en raison de l’intérêt accru en sa nourriture, le chien sera plus enclin à défendre sa pitance qu’il ne le faisait avant. C’est un comportement canin logique et prévisible.

Cependant si votre chien vous grogne, vous son maître, cela devrait vous amener à remettre en question votre relation. Aurait-il perdu la confiance et le respect indéfectibles que vous devriez lui inspirer? Il considère l’os comme le sien et pas comme le vôtre (alors que l’os est à vous) et il vous fait savoir qu’il est prêt à défendre son bien de toutes ses forces. Votre chien doit intégrer que vous êtes le pourvoyeur des ressources – y compris alimentaires – et qu’il doit donc vous remettre son os sans histoires quand vous l’exigez. Mais, plus important encore, il est fondamental que le chien comprenne qu’il n’est pas en compétition avec vous – ou vous avez lui – au niveau de la nourriture.

Evidemment, ceci ne signifie pas que vous deviez vous précipiter sur votre chien à chaque fois qu’il mange pour le déranger inutilement, le brutaliser et tenter de le dominer. Cela ne signifie pas non plus de le confronter ouvertement et de le « soumettre » question de lui montrer qui commande sous votre toit… SURTOUT PAS. Ces actes inutilement brutaux et inconsidérés ne feront qu’empirer la situation en signifiant à votre chien que :

  1. vous êtes un être totalement imprévisible et ne méritez donc pas sa confiance
  2. vous êtes un rival pour lui au niveau de la disponibilité de la nourriture

En réalité, vous ne devriez pas, si votre relation a été fondée sur la confiance et le respect, vous retrouver à affronter cette situation tout court. Si c’est pourtant le cas, il vous faudra travailler sur un dressage respectueux de votre chien en lui apprenant, par exemple, que de vous abandonner son os est un acte tout à fait gratifiant (troc).
Rappelez-vous par ailleurs que certains chiens peuvent grogner au début de leur nouvelle alimentation parce qu’ils auront l’impression que cette « aubaine » ne fait que passer et que cette exception savoureuse se doit d’être jalousement protégée. Dans ce cas, il serait judicieux de laisser à votre chien le temps de se rendre compte que celle-ci est sa nouvelle alimentation quotidienne et, avec le temps, vous vous rendrez compte que son instinct de possession va en diminuant et finira par disparaître, tout simplement, une fois le chien rassuré sur la disponibilité constante des ressources.

Si cette accalmie dans vos relations aux moments des repas ne survient pas ou tarde à se vérifier, l’aide d’un comportementaliste ou d’un éducateur compétent peut vous être précieuse pour rétablir des relations sereines.

Si par ailleurs votre chien se montre d’ores et déjà possessif vis-à-vis de sa gamelle de croquettes, il vous faut affronter le problème de ce « contrôle des ressources » avant de passer à une alimentation crue. Un bon livre d’éducation (ou le Forum sur ce site) peuvent vous aider efficacement (en anglais : Brian Kilcommons' Good Owners, Great Dogs book, pg 248-249). Il s’agit avant tout de trouver une approche raisonnable et raisonnée du problème que vous pose la relation avec votre chien sur ce point précis.

Un autre aspect du problème peut être que, la nourriture étant soudainement suffisamment intéressante pour justifier de la défendre, vos chiens ne décident de se battre afin de s’assurer une large part de cette aubaine. La solution la plus simple est de les nourrir séparément (pièces séparées) ou dans la même pièce mais éloignés les uns des autres. C’est une simple question de bon sens mais ne vous obstinez pas à exiger de vos chiens une attitude angélique et fraternelle pendant les repas. Faites en sorte de ramasser et ranger tout ce qui ressemble à des restes appétissants une fois le repas terminé et les chiens réunis à nouveau librement.

Dans tous les cas de figure, on ne peut imputer à une alimentation crue une agressivité telle qu’elle amènerait le chien à attaquer son maître. Un chien qui grogne de façon inexpliquée ou qui présente des comportements agressifs répétés peut avoir un problème physique dont il ne peut vous faire part et doit voir un vétérinaire au plus vite.

L’agressivité chez le chien peut être également provoquée par le vaccin de la rage (on peut consulter un vétérinaire homéopathe pour obtenir une aide sous forme homéopathique avant et après ce vaccin) mais, en aucun cas, elle ne peut et ne doit être expliquée par le simple fait d’ingérer de la viande et des os crus (par ailleurs, on rapporte qu’un groupe de Golden Retrievers nourris en aliment industriel ont résolu leur problème d’agressivité envers leurs soignants une fois alimentés de viande d’agneau et de riz : voir la « Raw Meaty Bones Newsletter, Volume 5:2 »).

Depuis des millénaires, les chiens sont élevés comme des compagnons de l’homme, vivant des relations harmonieuses avec les humains et se soumettant à leur volonté. Il serait curieux que de manger de la viande crue puisse en quelques repas effacer des millénaires d’élevage sélectif et de conditionnement dans ce sens.

Si votre chien se met à garder jalousement sa nourriture, soyez patient, compréhensif mais également ferme dans vos actes. Faites-en sorte de trouver le moyen et la façon de contourner cet obstacle dans votre relation mais ne choisissez pas la solution de facilité en renonçant à nourrir votre chien d’aliments naturels et crus.

Vous passeriez ainsi à côté de l’opportunité d’avoir un chien plus heureux et en meilleure santé ainsi qu’une relation de confiance et de respect mutuels et profonds.

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiens

Avec l'aimable autorisation de l'auteur © : Carissa

Newsletter

Abonnement à la Newsletter