Sevrer et élever un chiot avec une alimentation à base de viande crue

La meilleure nourriture au monde pour un chiot est le lait de sa mère. Il est totalement complet et équilibré et constitue la nourriture la plus nutritive qui soit pour un chiot. Le lait de la mère est plus riche en graisses et en protéines que le lait de vache ou de chèvre. Il contient également tous les nutriments dont le chiot à besoin.

Le système digestif du jeune chiot est conçu pour digérer parfaitement cette nourriture complète et, jusqu'à ce qu'il atteigne 4 semaines, il ne peut pas digérer d'autres aliments.

Parfois, il s'avère nécessaire de nourrir des chiots avec autre chose que le lait maternel avant qu'ils aient atteint l'âge de 4 semaines. Cela peut être dû à une faible production de lait chez la mère, à une portée nombreuse, à une maladie ou à la mort de la mère. Bien qu'il soit impossible de reproduire exactement le lait maternel, dans les cas où l'on ne peut pas faire autrement, le substitut doit être aussi proche que possible du lait maternel. Voici une suggestion de recette :

  • ½ litre de lait de chèvre
  • 2 jaunes d'œuf
  • 2'000 mg d'huile de saumon
  • Probiotiques (lactobacilles, saccharomyces, enzymes : lipase, amylase, protéase, cellulase, etc.)
  • 4 à 6 cuillères à soupe de yaourt au lait entier

Le jaune d'œuf fournit les protéines nécessaires. L'huile de saumon fournit des graisses et des acides gras oméga-3. Les probiotiques fournissent des bactéries qui aident à la digestion. Mélangez bien la mixture et servez-la à température ambiante.

Une fois que les chiots ont atteint l’âge de 4 semaines, d’autres ingrédients peuvent être ajoutés à leur alimentation. Utilisez la recette ci-dessus et ajoutez progressivement un peu de viande hachée crue, de cottage cheese et de légumes réduits en purée. Choisissez des légumes feuillus verts foncés, des carottes, des courgettes, du chou ou du brocoli. Utilisez les légumes avec parcimonie au début car ils augmentent le volume des selles. Au fil des semaines, vous pouvez ajouter des petits morceaux de rognons de bœuf, de cœur de bœuf, de maquereau en boîte, un petit peu de foie et des œufs (jaune et blanc).

A ce stade, vous pouvez également ajouter des cous de poulet, coupés en quatre et sans la peau. Vous pouvez laisser quelques cous entiers pour un mâchouillage récréatif. Plus tard, vous pourrez couper les cous en deux, puis les laisser entiers.

Une fois que vous avez ajouté ces nouveaux aliments et si la mère est encore d’accord d’allaiter, laissez-la faire. Son lait est toujours un aliment parfaitement adapté au chiot et constitue un excellent supplément au nouveau régime. Cependant, une fois que les chiots mangent autre chose que le lait, il se peut que la mère refuse de nettoyer les excréments. C’est tout à fait normal.

Normalement, on donne 4 ou 5 repas par jour aux bébés. Par exemple, on peut diviser les repas comme ceci : un repas d’os charnus crus, un repas de légumes et de viande rouge ou de maquereau et les autres repas sont des snacks de lait de chèvre, de yaourt, d’œufs et de cottage cheese.

Pour les chiots qui arrivent à la maison et qui n’ont pas été sevré avec une alimentation crue, la transition est similaire. Commencez par lui donne des petits repas fréquents. En règle générale, la quantité pour les chiots se situe entre 5 % et 10 % de leur poids par jour. Cela dépend de leur métabolisme et à quel stade de leur croissance ils se trouvent. Pour faciliter la transition, vous pouvez utiliser des probiotiques et des enzymes digestives.

Le mieux est de commencer avec 4 repas par jour. Commencez par introduire des dos de poulet, coupés en morceaux pour un des repas. Un autre repas peut être composé de légumes en purée et de viande rouge. Les autres repas peuvent être composés de lait de chèvre, de yaourt et d’œufs.

Voici quelques exemples de repas, que ce soit pour un chiot sevré au cru ou pour un chiot débutant.

Repas 1

  • Lait de chèvre
  • 1 œuf entier, sans coquille
  • 2 cuillères à soupe de yaourt au lait entier

Mélangez bien tous les ingrédients et servez à température ambiante.

Repas 2

  • 70 grammes soit de viande hachée, de foie, de cœur de bœuf, de rognons ou de gésiers. Alternez ces aliments.
  • 1 cuillère à soupe de yaourt au lait entier
  • 1 ou 2 cuillères à soupe de légumes en purée. La majorité des légumes doit être des légumes verts feuillus. Vous pouvez également utiliser des carottes, du chou, du brocoli, des courgettes, du chou-fleur ou des choux de Bruxelles.
  • Huile de saumon
  • Vous pouvez ajouter des probiotiques

Mélangez bien tous les ingrédients et servez à température ambiante.

Repas 3

  • Lait de chèvre
  • 1 œuf entier, sans coquille
  • 2 cuillères à soupe de yaourt au lait entier

Mélangez bien tous les ingrédients et servez à température ambiante.

Repas 4

  • 3 à 5 cous de poulet ou 2 ou 3 ailes de poulet
  • Vous pouvez ajouter des probiotiques

Servez à température ambiante.

Repas 5

  • Cous de porc ou d’agneau

 Ces os sont un bon choix pour un mâchouillage récréatif et pour habituer le chiot à bien mâcher. Servez à température ambiante.
Au bout de quelques temps, vous pourrez commencer à supprimer progressivement les repas de lait et d’œufs. Le chiot va normalement passer à 3 repas par jour peu de temps après son arrivée chez vous. Lorsque vous supprimez le premier repas de lait, mettez l’œuf dans le mix de viande et de légumes. Le deuxième repas de lait peut être supprimé une fois que le chiot arrive à l’âge de 4 ou 5 mois.

Il est important d’être flexible avec les repas des chiots et avec les différents ingrédients car chaque chiot est différent. La quantité de nourriture ingérée peut varier en fonction du stade de leur croissance, de la période de la perte des dents, etc. Les préférences personnelles varient aussi. Certains chiots aiment les légumes alors que d’autres refusent d’y toucher. Observez bien votre chiot, il vous montrera ce dont il a besoin.

Il y a deux facteurs d’équilibre importants dans une diète crue. D’une par les os charnus crus, qui fournissent un ratio calcium/phosphore adéquat ainsi que d’autres minéraux, et, d’autre part, une grande variété d’aliments, ce qui se traduit par des viandes diversifiées (viande rouge, volaille, poisson et abats), des œufs, des légumes et des produits laitiers.

Pour finir, l’un des soucis les plus fréquents lors d’un changement d’alimentation chez un chiot ou chez un chien sont les troubles gastriques. La première chose à faire est de faire jeûner le chiot quelques heures et donner les repas en petites portions. Pour un chien adulte, on le fera jeûner un jour entier, mais pour le chiot, ne dépassez pas quelques heures de jeûne. Réduisez également l’apport en graisses les premiers jours.

Si votre chien a des problèmes gastriques, voici quelques remèdes simples qui pourront l’aider. Si votre chiot a la diarrhée, vous pouvez lui donner de la purée de courge en boîte pour raffermir ses selles, entre 1 et 3 cuillères à café suivant son poids. En cas de vomissements, faites bouillir du chou pendant 15 à 20 minutes. Cela aidera à calmer l’estomac. Donnez ½ cuillère à café pour 5 kg de poids vif.

Sources :

fr.wikipedia.org
www.b-naturals.com
www.thepetcenter.com
www.burns-pet-nutrition.co.uk
www.petcaretips.net
www.caninecleaning.com
www.pets.ca

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiens

Auteur & Traduction : Emma

 

Newsletter

Abonnement à la Newsletter