L'alimentation végétarienne pour votre animal : une grave erreur !

Occupé à faire des recherches sur la meilleure alimentation à donner à votre animal, vous allez peut-être tomber sur une quantité non négligeable d'articles qui ont été écrits ces dernières années sur une alimentation végétarienne ou même végétalienne (sans protéines animales) pour les animaux de compagnie carnivores.

 

Il est intéressant de noter que presque tous ces régimes semblent imiter les régimes végétariens recommandés pour les humains. Ces régimes sont souvent riches en céréales et en légumes et font l'apologie du tofu (produit à base de soja).

Tandis qu'une alimentation végétarienne est quelque chose que vous pouvez tout à fait choisir pour vous-même, faire le même choix pour votre chien, votre chat ou votre furet est une autre histoire… qui risque de très mal se terminer.

Les humains sont omnivores. Nous avons un tube digestif de longueur moyenne, des enzymes dans notre salive qui permettent de digérer l'amidon et des dents plates permettant d'écraser et de moudre la matière végétale afin d'en faciliter la digestion. Les mâchoires de l'être humain bougent sur le côté, pour une meilleure capacité de hachage, aussi bien que de haut en bas. Les dents sont adaptées pour manger des plantes et de la viande.

Les chiens, les chats et les furets sont des carnivores. Ils ont un tube digestif simple et court, conçu pour digérer des graisses et des protéines animales. Ils n'ont pas d'enzymes dans leur salive, leurs mâchoires bougent seulement de haut en bas (pas de côté) et l'arrière de leur gorge a une grosse ouverture leur permettant d'avaler de gros morceaux de nourriture. Toutes leurs dents sont tranchantes et pointues, conçues pour déchirer et découper plutôt que pour écraser la nourriture.

Les protéines

Les protéines sont essentielles pour la santé des organes et de la peau, ainsi que pour la croissance. Elles fournissent les "briques" permettant aux muscles, à la peau et aux organes de se construire. Tous les acides aminés sont spécialisés et tous travaillent ensemble pour garder le corps en bonne santé. Chez l'humain, neuf acides aminés sont dits essentiels (nécessaires). Chez le carnivore, au moins dix sont nécessaires et peut-être même onze. En tant que carnivores, ils ont besoin de certains acides aminés en quantités et en proportions différentes que l'être humain.

Les adeptes des menus végétariens affirment que la combinaison de certains légumes et de certaines céréales fournissent la plupart des acides aminés au chien, au chat ou au furet. Mais cette affirmation est fondée pour les humains, pas pour les carnivores. Les carnivores ont besoin de certains acides aminés qui sont présents dans la viande, mais pas dans la matière végétale. Ce sont principalement la taurine et la l-carnitine. Les sources de protéines de haute qualité contiennent tous les acides aminés dont le carnivore a besoin. A l'inverse, les protéines d'origine végétale contiennent seulement quelques acides aminés essentiels.

Taurine et L-Carnitine

Des études récentes sur la nutrition et la fonction cardiaque chez les chiens ont montré d'intéressants résultats. La taurine est connue pour être essentielle chez le chat, mais son importance chez le chien a été négligée. De nouvelles études montrent que certaines races sujettes à la cardiomyopathie dilatée, comme le Terre-Neuve, ont souvent des carences en taurine. De telles études existent également pour le Doberman Pinscher. Les autres races qui pourraient être atteintes par cette pathologie sont le Boxer, le Cocker Spaniel et le Golden Retriever.

Des carences en carnitine peuvent causer une cardiomyopathie dilatée chez une petite population de chiens et les effets d'une carence en carnitine sur les autres tissus sont également étudiés.

La taurine est importante dans beaucoup de fonctions corporelles, y compris la fonction cardiaque. Certains chiens présentant une cardiomyopathie dilatée ont un taux anormalement bas de taurine dans leur plasma sanguin. Cela semble prévaloir particulièrement chez le Cocker Spaniel, le Golden Retriever et également chez des races qui ne sont pas considérées à risques pour la cardiomyopathie dilatée. Des carences en taurine ont été mis en lumière chez des chiens nourris exclusivement avec une alimentation végétarienne.

Tandis que la plupart des sites Internet végétariens ou végétaliens recommandent d'ajouter de la taurine et de la l-carnitine à l'alimentation, ils ne semblent pas s'inquiéter d'un autre problème : la digestibilité des protéines végétales en regarde de celle des protéines animales. A quantités égales, la viande contient beaucoup plus de protéines que les plantes (céréales, amidons et légumes). Des quantités beaucoup plus importantes de nourriture devront être données pour couvrir la quantité de protéines dont le chien à besoin, d'autant que les protéines d'origine végétale ont une biodisponibilité moindre pour le chien.

Pour qu'un régime alimentaire soit assez riche en céréales et en amidon pour remplir les besoins en protéines d'un chien, cela conduira automatiquement à un régime alimentaire riche en sucres. Cela soulève un autre problème. Le système digestif du chien doit assimiler beaucoup d'hydrates de carbone, ce qui n'est pas naturel pour un carnivore. Les chiens éprouvent des difficultés métaboliques et digestives lorsqu'ils ont une alimentation riche en céréales, ce qui démontre qu'ils ont évolué pour manger une alimentation relativement pauvre en hydrates de carbone solubles.

Les hydrates de carbone engraissent l'animal, ce qui engendre un nouveau dilemme, puisqu'il faut beaucoup plus de nourriture dans un régime riche en hydrates de carbone pour atteindre un niveau adéquat de protéines. Cela mène à des troubles gastriques, des selles très volumineuses et très odorantes.

Les protéines de soja

Bien que le soja soit un composant habituel des régimes végétariens pour humains, son utilisation pour les carnivores est nettement plus discutable. Le soja n'est pas une source de protéines complète et est souvent allergène. Remplacer les protéines animales par du soja ne fournit pas un régime équilibré à un carnivore.

Dans un rapport sur des chiens nourris avec une alimentation végétarienne, on peut lire que vu que toutes les nourritures commerciales végétariennes contiennent du soja, très peu de chiens végétariens n'ont pas de soja dans leur alimentation (39 cas dans l'étude, soit 13%). Cependant, ces 39 chiens étaient clairement en meilleure santé que les autres. 90 % des chiens qui ne mangeaient pas de soja étaient en excellente santé. En comparaison, seulement 74.3 % des chiens qui mangeaient du soja étaient considérés comme étant en excellente santé. De même, les problèmes de peau étaient beaucoup plus rares chez les chiens qui ne mangeaient pas de soja. Seulement 5.1 % de ces chiens avaient des problèmes de peau, contre 10.7 % chez ceux nourris avec du soja.

Minéraux

Les végétaux sont également pauvres en minéraux, notamment en calcium. Ils sont riches en phosphore, en magnésium et en potassium mais sont pauvres en calcium et en sodium. En outre, les céréales et beaucoup de légumes sont riches en acide phytique, ce qui inhibe l'absorption du calcium, du fer, du zinc, de l'iode et du magnésium. Ce fait a été porté à l'attention des fabricants d'aliments pour animaux au début des années quatre-vingt. Plutôt que de réduire les quantités de céréales dans leurs produits, ils ont préféré ajouter plus de calcium, de zinc de magnésium et de fer.

Une alimentation végétarienne, et encore plus spécialement une alimentation végétalienne, impose une adjonction de calcium, de zinc, de magnésium, de fer et d'iode afin d'équilibrer la ration. Le problème avec l'ajout de minéraux, c'est qu'une surdose ou une combinaison incorrecte de ces derniers, peut être aussi dangereuse qu'une dose trop faible. De plus, les minéraux doivent être ajoutés en quantités spécifiques afin qu'ils s'équilibrent les uns les autres (surtout le calcium et le phosphore entre eux et le zinc et le cuivre entre eux). De tous les nutriments que l'on peut donner en complément de l'alimentation, l'équilibre entre ces minéraux est d'une importance capitale.

Vitamines

Pour finir, mentionnons encore les carences en vitamines. Celles-ci incluent la vitamine A, les vitamines du groupe B et la vitamine D.

La vitamine A que l'on trouve dans les plantes est le beta carotène. Les chiens (et surtout les chats) ont des difficultés à convertir le beta carotène en vitamine A. Le régime d'un carnivore doit contenir de la nourriture d'origine animale afin de fournir cette importante vitamine.

Les carences en vitamine B3 surviennent généralement chez les chiens dont les propriétaires formulent eux-mêmes le régime pour leur animal de compagnie, sans viande dans la ration.

La vitamine B2 se trouve à l'état naturel dans les abats et les produits laitiers. On en trouve en faibles quantités dans les céréales, les légumes et les fruits. Les chiens présentant des carences en vitamine B2 ont une croissance lente, des anormalités aux yeux, un train arrière faible et peuvent même éventuellement être victimes d'une insuffisance cardiaque.

Chez certains chiens nourris avec une alimentation végétarienne, on a pu observer des carences en vitamine D, ce qui est excessivement grave, surtout chez les chiots en croissance.

Conclusion

Il est très difficile de préparer une alimentation végétarienne pour un carnivore et il est impossible de couvrir les besoins nutritionnels d'un carnivore avec une alimentation végétalienne.

Une étude récente menée en Europe sur des chiens nourris avec une alimentation végétarienne a montré que l'apport en protéines était inadéquat pour plus de la moitié des chiens, les besoins en calcium n'étaient pas couverts pour 62 % d'entre eux, les besoins en phosphore n'étaient pas couverts chez près de la moitié des chiens, 73 % des chiens présentaient des carences en sodium, un grand nombre d'échantillons sanguins montraient des carences en fer, en cuivre, en zinc et en iode, ainsi qu'en vitamine D et, pour finir, 56 % des chiens avaient des carences en vitamine B12. En outre, même les aliments végétariens vendus dans le commerce ne remplissaient pas les besoins nutritionnels du chien.

Même les sources d'information qui soutiennent une alimentation végétarienne mettent l'accent sur la complexité de fournir tous les nutriments nécessaires et certains recommandent l'utilisation d'œufs et de produits laitiers. Personne ne devrait nourrir son chien avec une alimentation végétarienne sans au moins une connaissance approfondie des besoins nutritionnel d'un chien et de la façon dont ces besoins doivent être couverts. Et personne ne devrait donner une alimentation végétalienne, qui est totalement inapte à couvrir ses besoins nutritionnels.

Sources :

www.burns-pet-nutrition.co.uk
www.helpinganimals.com
www.vetmed.ucdavis.edu
www.inno-vet.com

www.sunnysidefarm.com
www.iams.com
www.b-naturals.com
fr.wikipedia.org

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiensConvient pour les chatsConvient pour les furets

Auteur & Traduction : Emma

Newsletter

Abonnement à la Newsletter