Les ingrédients BARF

La viande, les os et les abats

La viande. les abats et les os sont les éléments principaux de la diète de votre chien. Certains ne donnent d'ailleurs que ça à leurs chiens. Les os ne doivent jamais être cuits car ils pourraient causer de sérieuses blessures à votre chien. La viande est riche en protéines qui sont les éléments "bâtisseurs" de l'organisme, essentiels dans la constitution des muscles, de la trame osseuse et des tissus et qui entrent dans la composition de nombreuses enzymes et hormones.

De plus, les protéines sont de très bonne valeur nutritionnelle. Elles apportent tous les acides aminés (constituants des protéines) qui sont indispensables pour permettre la fabrication des propres protéines du chien.

Les viandes et les poissons ont également pour caractéristique d'être une bonne source de fer. Le os sont nécessaires pour l'apport en calcium. Ils sont également indispensables pour la santé dentaire de votre chien.

Le poisson est une excellente source d'acide gras essentiels. On évitera toutefois le saumon du Pacifique qui peut être infecté par une douve porteuse d'un agent infectieux mortel pour les canidés, furets et chats. Plus de détails : ici .

Les légumes et les fruits

Les légumes et les fruits ne font normalement pas partie de l'alimentation des carnivores mais ils constituent un bon apport en vitamines. Il existe deux théories chez les adeptes de l'alimentation crue. La première est de dire que les carnivores, lorsqu'ils mangent leur proie, mangent également leur estomac qui contient des végétaux digérés. La deuxième théorie part de certaines observations chez le loup. Il semblerait en effet que le loup secoue l'estomac de sa proie avant de le manger, et ce afin d'en extraire les végétaux digérés.

Il convient de réduire les légumes et les fruits en purée afin qu'ils soient plus facilement digérés par le chien. Ils doivent être donnés crus pour la majeure partie d'entre-eux. Dans le centre de téléchargements, vous trouverez la liste des légumes et des fruits et la façon dont ils doivent être préparés.

Le yahourt

Les yahourts contiennent des probiotiques. Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques présentes dans la flore intestinale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses. Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments.

Le varech

Le varech contient les vitamines A, B1, B3, B5, B6, B9, B12, C et E, ainsi que du zinc, du brome, du calcium, de la choline, du cuivre, de l'iode, du potassium, du sélénium, du sodium et du soufre. Sa forte teneur en iode est excellente pour les glandes et les organes, particulièrement la thyroïde et le foie. Des parts égales de varech et de luzerne (alfalfa), dans l'alimentation de votre chien fourniront des nutriments bons pour la santé et apparaissent donc comme étant des compléments vitaminiques et minéraux complets.

L'alfalfa (luzerne)

La luzerne contient les vitamines A, B1, B6, B12, C, D, E, K ET U, ainsi que du bêta carotène, de la niacine, de l'acide pantothénique, de la biotine, de l'acide folique, du calcium, du phosphore, du potassium, du magnésium, du fer, du zinc, du cuivre, des protéines, des acides aminés, des oligoéléments et des fibres. L'aflalfa réduit les dommages liés à la radiothérapie, a une action antibactérienne contre les salmonelles et a contient une protéine connue pour ses propriétés anti-tumorales. Il est employé pour détoxifier le corps et pour traiter les hémorragies, le diabète, les ulcères et l'arthrite. Utilisez la feuille et la tige de luzerne sous forme de poudre ou liquide. N'employez pas les graines de luzerne car elles contiennent une toxine naturelle. Attention, l'alfalfa est toxique pour les chats.

Les oeufs

L'oeuf possède un certain nombre de caractéristiques nutritionnelles : Il apporte des protéines, notamment l'ovalbumine, parfaitement équilibrées en acides aminés essentiels. Les nutritionnistes considèrent d'ailleurs cette protéine comme "la protéine de référence". L'oeuf contient des lipides (10,5 %), concentrés dans le jaune et renferme une part non négligeable de cholestérol (228 mg pour un ouf de 60 g). Il constitue, en outre, une source importante de phosphore et de fer. Le jaune fournit également des vitamines liposolubles A et D. Le jaune de l'oeuf est également riche en vitamine B8 ou Biotine.
La coquille de l'oeuf est une source importante de calcium. Elle doit donc être donnée au chien avec le reste de l'oeuf.

Les oméga 3 et les oméga 6

Les chiens, comme les autres animaux, ont un besoin de certains acides gras polyinsaturés. Les acides gras essentiels ne peuvent être synthétisés. Il convient dès lors qu'ils soient présents dans l'alimentation du chien. Ces acides gras stimulent la croissance et aident à la guérison de la dermatite caractéristique des chiens alimentés avec un régime très pauvre en graisses ou un régime dans lequel la graisse est complètement saturée. (Hansen et al., 1948, 1954; Hansen and Wiese, 1951; Wiese et al., 1965, 1966).

Dans la famille des oméga 6, il existe plusieurs acides essentiels. Par souci de simplification, nous éviterons de tous les nommer ici. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter ces deux liens :

http://www.nap.edu/books/0309034965/html/6.html

http://www.barfworld.com/html/learn_more/efa.shtml

Les sources d'oméga 6 se trouvent dans les aliments suivants (chez le chien, carnivore, on préférera évidemment les sources d'origine animale) :

  • Origine végétale : Les huiles de pépins de raisin, de tournesol, de noix, de maïs, de bourrache, d'onagre, de carthame, de germe de blé, de soja, de sésame, de colza, d'arachide, de noisette, d'olive. Les margarines au tournesol. La spiruline. Les graines de tournesol, de courge.
  • Origine animale : Les oeufs entiers, le beurre, l'huile de foie de morue, la graisse d'animaux.

Les acides gras de la famille des oméga 3 ont été suggérés comme pouvant remplir une fonction spéciale dans le système nerveux (Mead, 1980; Holman et al., 1982). Ils sont également des précurseurs de prostaglandines qui peuvent jouer un rôle important dans la coagulation du sang (Budowski, 1981). Le fait de savoir si le chien a un besoin ou non en omégas 3 n'est pas clair selon les différentes sources. Pour plus d'information, vous pouvez consulter ces deux liens :

http://www.nap.edu/books/0309034965/html/6.html

http://www.barfworld.com/html/learn_more/efa.shtml

Les sources d'oméga 3 se trouvent dans les aliments suivants (chez le chien, carnivore, on préférera évidemment les sources d'origine animale) :

  • Origine végétale : huile et graine de lin, huile et noix de Grenoble, graine et huile de chanvre, soja et huile de soja, huile de colza, huile de germe de blé, huile d'oeillette.
  • Origine animale : Poissons et huiles de poissons gras comme le thon, la sardine, le saumon, le flétan, le maquereau, le hareng, le pilchard. La graisse d'animaux, le beurre. Attention : Seuls les poissons gras sauvages sont riches en DHA et en EPA. Les poissons d'élevage ont une composition en acides gras différente qui est le reflet de leur alimentation (utilisation d'huiles végétales et de farines animales ...).

A noter encore que la graisse des ruminants sauvages et de pâturage contient approximativement sept fois plus d'acides gras oméga 3 que chez les animaux élevés pour leur viande. Quand des ruminants et les poulets domestiques sont privés verdure, leur viande et leurs oeufs deviennent plus pauvres en omégas 3. Le fait de nourrir du bétail avec des céréales est une des raisons qui ont poussé à la diminution des omégas 3 dans l'alimentation des animaux de compagnie.

Newsletter

Abonnement à la Newsletter